The Wild Garden (Le jardin sauvage ou jardin naturel, le fameux Wild Garden)

Mention littéraire au prix PJ Redouté 2015

Description de l'image
Le Jardin sauvage ou jardin naturel, le fameux Wild Garden

Le Jardin sauvage ou jardin naturel, le fameux Wild Garden

€27.00

Description de l'image
Description de l'image

The Wild Garden (Le jardin sauvage ou jardin naturel, le fameux Wild Garden), 1870

William Robinson

Essai liminaire et traduction de l'anglais, Florence André

 

Malgré son retentissement, les multiples éditions, les nombreuses citations dans les ouvrages français sur l’art et la décoration des jardins, l’ouvrage du journaliste et jardinier William Robinson, The Wild Garden, dont la première édition paraît à Londres en 1870, n’était jusqu’à ce jour pas disponible en français.

Florence André, non seulement nous livre la traduction de cette œuvre majeure de l’histoire de l’art des jardins, mais la resitue dans son contexte historique, culturel, sociétal, tant britannique qu’européen tout en ouvrant des perspectives sur l’avenir.

Le Jardin sauvage était révolutionnaire en son temps, il reste incroya­blement pertinent pour les jardiniers et paysagistes du xxie siècle. Dans notre période de doute et de questionnement, son approche pragmatique, dominée par un véritable souci d’esthétisme et son approche naturaliste permettant un mode d’intervention plus à l’écoute de la nature fait de ce Jardin sauvage un modèle pour des paysages véritablement durables.





LES AUTEURS

William Robinson (1838-1935)  : jardinier et journaliste d'origine irlandaise à l'origine du concept de jardin naturel traduit ici pour la première fois en français.

Florence André Olivier : Angliciste de formation (Paris IV), Florence André a partagé sa vie professionnelle entre l’enseignement de l’anglais, du français langue étrangère (FLE) et l’histoire des jardins.

Historienne des jardins, elle a consacré sa recherche universitaire (École nationale supérieure d’architecture de Versailles et Institut national d’histoire de l’art [Paris I]) aux liens entre le monde anglo-saxon et la France à la fin du XIXe siècle en matière de jardins à travers les personnalités de William Robinson et Édouard André. Elle a bénéficié de la European Garden Scholarship à York et à Londres.

Présidente de l’Association Édouard André, qu’elle a fondée en 1994, elle a coordonné divers événements autour de l’œuvre de son aïeul Édouard André.

Elle a par ailleurs effectué des traductions pour divers organismes et collectivités, se rapportant à l’histoire des jardins et au paysage, et a participé à des ouvrages. Elle participe également au jury pour le prix de la fondation René Péchère à Bruxelles.

Demeurant en Touraine, elle a créé un jardin devenu depuis 25 ans son lieu d’expérimentation.


72_aparsons.jpg

 

En librairie, le 10 novembre 2014

336 pages, 8 pages couleur, nombreuses gravures

Prix public : 27 €

ISBN : 979-10-93104-02-7


Description de l'image

Il va par ailleurs façonner le paysage et les jardins s'une grande partie du XXe siècle et fonder la notion moderne du jardin naturel et les prémices de l'écologie.

Description de l'image
Description de l'image