Description de l'image
Description de l'image
Description de l'image

Le bureau-brouette de Van Houtte

cataloguepg_2015-2017.pdf
Résumé de nos ouvrages parus ou à paraître prochainement

Suivez nos actualités sur notre page facebook :

https://www.facebook.com/editionsPetitGenie

Pour faire partie de notre liste de diffusion et être mis au courant de nos actualités, envoyez-nous un mail :

contact@editions-petitgenie.fr

Philosophie des sciences

« Que ce fût dans la forêt amazonienne ou sur les hauts sommets des Andes, j'ai toujours eu conscience qu'un seul souffle, d'un pôle à l'autre, insuffle une seule et même vie aux roches, aux plantes, aux animaux et à la poitrine des hommes. »


Alexander von Humboldt (1769-1859)

 

Sur la typographie…

« Dans son essence, le signe est comme le son pur en musique – mais c'est la forme extérieure qui produit la sonorité, le timbre. »


Adrian Frutiger (1928-2015)


Description de l'image

Retrouvez le commissaire Galapou dans une nouvelle enquête botanique ! Des meurtres, des ifs, de la botanique... dès aujourd'hui en librairie.

Description de l'image

Texte et illustrations par Marie-Thérèse Allain


Deux morts le même matin alors que doit se dérouler l’inauguration officielle d’un nouvel entrepôt de produits à base d’if, pour l’industrie pharmaceutique. 


Pas n’importe qui, le maire du bourg, agriculteur-éleveur et le directeur commercial à l’international du laboratoire.
A priori aucune relation entre les deux victimes sauf leur mort brutale et leur présence prévue à cette inauguration.
Coïncidence ou crime ? Un ou plusieurs criminels et pour quelles raisons, trafic de produits, vengeance, crime passionnel ?


Après les orchidées, les tulipes, un nouveau végétal serait-il en cause ? Le commandant Galapou et son acolyte Botanicus sont chargés de l’affaire.

La mort au bout du thé

La mort au bout du thé

€14.50

Description de l'image
Description de l'image

Chants d'Amphibiens du Cameroun

Découvrez notre dernière co-édition avec J.-L. Amiet.

Un ouvrage de référence sur les chants d'Amphibiens du Cameroun, accompagné de 4 CD, 175 espèces enregistrées.


par Jean-Louis Amiet et Sandra Goutte


L'auditeur y découvrira un univers sonore surprenant et parfois, non dénué d'esthétique et le batrachologue pourra apprécier une illustration amplement documentée de la diversité et de la spécificité des appels nuptiaux des Anoures ainsi que la possibilité de disposer d'un répertoire sonore pouvant l'aider dans ses recherches ultérieures.



Chants d'Amphibiens du Cameroun

Chants d'Amphibiens du Cameroun

€95.00

Mais qu'avons-nous dans nos assiettes ?

Description de l'image

Légume, fruit, naturalité, saison, des mots du langage courant dont les définitions peuvent recouvrir des réalités bien différentes !


Quand le fruit – botaniquement ­parlant – devient légume et réci­proquement, quand il est de ­saison, « bio » mais en provenance de ­l’hémisphère sud, quand la lecture des étiquettes dans les rayons d’un supermarché permet de faire le tour du monde, comment s’y retrouver ?


En excluant ces plantes hors sol, forcées, gavées d’engrais et de pesticides, où en est la naturalité des végétaux de notre alimentation quotidienne ?


Cet ouvrage, richement illustré, offre des éléments de réflexion et des propositions de réponses en militant pour que la naturalité ne soit pas qu’une utopie.

Légumes et fruits, quelle naturalité aujourd'hui ?

Légumes et fruits, quelle naturalité aujourd'hui ?

€24.00

Description de l'image
Description de l'image

160 x 205 mm

160 pages, tout en couleurs

ISBN - 979-10-93104-16-4

Description de l'image
Description de l'image
Description de l'image

(re)Découvrez Ferdinand Bac, ce personnage atypique aux origines du style méditerranéen

Culture et Paysage –

le Jardin méditerranéen de Ferdinand Bac

Agnès du Vachat

en co-édition avec la Fondation des Parcs et Jardins de France


Ferdinand Bac (1859-1952) a vécu presque centenaire, exercé une dizaine de métiers, écrit plus de cinquante livres et réalisé cinq mille dessins et peintures. Son œuvre la plus célèbre est cependant un jardin, Les Colombières, toujours visible à Menton et unique en son genre.


Dans cet écrin d’oliviers argentés et de cyprès ténébreux suspendu au-dessus de la mer, Ferdinand Bac, surnommé « l’Enchanteur », propose une voie originale pour rénover l’art des jardins de son temps, en puisant aux sources de la culture, de l’histoire et du territoire méditerranéens.


À travers des documents d’archives inédits, de nombreuses illustrations et des textes de Bac, ce livre nous invite à revivre l’époque somptueuse de la création de jardins sur la Côte d’Azur au début du xxe siècle.


Entre création, culture et voyages : un ouvrage qui comble une lacune de l’histoire de l’art et du paysagisme.

© collection privée

Description de l'image

Dans toutes les bonnes librairies

LE CINÉMA, CÔTÉ JARDIN
« Le fantastique Jardins du cinéma de Michel Berjon est ici un peu par effraction. Car ce n’est pas à proprement parler un beau livre, mais un essai foisonnant qui tente une recension encyclopédique des apparitions du jardin au cinéma. C’est le jardin comme personnage qui intéresse l’auteur. Berjon cite trois cents films, parmi lesquels cent « constituent une filmographie de base sur le sujet », au sein desquels il isole dix-huit titres qu’il juge « les plus importants ». Edward aux mains d’argent, Le Genou de Claire, Loin du paradis ou encore Mon oncle font partie de ces films essentiels qui offrent aux jardins, aux jardiniers et à ceux qui les aiment une place de choix. Car ici le jardin est d’abord une chambre d’amour, le lieu où se nouent les passions, se cachent les secrets et se révèlent les sentiments. On ne s’étonnera pas de l’importance de Stanley Kubrick en la matière. Les lignes consacrées au labyrinthe de Shining, planté sur une terre volée aux Indiens, sont passionnantes.
Livre érudit, unique dans son projet, ce Jardins du cinéma fera référence. »
Thomas Doustaly, Le Monde

 

160 x 205 mm

480 pages, cahier central en couleurs – 29 euros

ISBN - 979-10-93104-13-3

Jardins du cinéma

Jardins du cinéma

€29.00

Description de l'image

Le jardinier comme vous ne l'avez jamais lu !

Le JARDINIER en 100 citations

de Xénophon à Gilles Clément


textes sélectionnés et commentés par Yves-Marie Allain


Un rebord de fenêtre, une cuisine transformée en serres, une allée, un jardinet, une cour, un parc, une vue sur un square… Ne sommes-nous pas tous un peu jardinier ?


Mais qui est ce jardinier ?


Amateur ou professionnel, acteur principal de nos jardins, personnage central du rapport de l’homme à la Nature, personnage complexe aux multiples facettes qui a traversé époques et civilisations, il se devait d’avoir un ouvrage qui ne parle que de lui.

Plus de 60 auteurs, de Xénophon à Gilles Clément, en passant par Olivier de Serres, la Quintinie, Chambers, Diderot, Čapek et Orsenna nous font découvrir le jardinier dans son intimité mais aussi dans cette extravagance à vouloir se plier à la Nature tout en la domptant.

« Le jardinier de cimetière ne ressemble en rien aux autres jardiniers, si joyeux d’ordinaire, qui chantent le matin avec l’alouette, à midi avec la cigale, et le soir avec le rossignol. Le jardinier de cimetière ne chante jamais : c’est un homme grave ; il a le teint blême, le regard sombre ; son nez, comme celui du père Aubry, aspire à la tombe. »

Édouard d’Anglemont

« Le jardinier ne se heurte pas au temps, il l’accompagne. »
Gilles Clément

« On ne peut point dire qu’on ait un bon jardinier s’il n’est habile ; l’ignorance est ici un des plus grands défauts qu’il puisse avoir. »
Xénophon

Prix Saint-Fiacre 2016
(prix décerné par les journalistes du jardin – AJJH)

Mohammed El Faïz

entièrement illustré par Anne Sorin



Qu’il s’agisse du fabuliste babylonien ou du poète arabe médiéval, on voit ici s’exprimer le génie d’une littérature où les fleurs mais aussi les arbres fruitiers prennent vie dans des paroles pleines de poésie, de retenue ou de vivacité, parfois de dérision dans lesquelles s’affronte la dualité du bien et du mal… toute l’ambiguïté contemporaine de nos rapports avec notre environnement.

Ces textes inédits traduits pour la première fois de l’arabe par Mohammed El Faïz offrent des morceaux d’une littérature oubliée, d’un genre rare – la fable botanique – dont l’objet est à la fois de distraire mais aussi d’inciter le lecteur à prendre conscience de la fragilité et de l’importance du monde végétal et de la biodiversité.

Un ouvrage entièrement illustré

140 x 180 mm

128 pages, 16 euros

ISBN - 979-10-93104-10-2

Dialogues de fleurs

Dialogues de fleurs

€16.00

Description de l'image

© Anne Sorin